Accueil > Magazine > janvier-fevrier 2013 > Reportages > Le château féerique

Imprimer

Reportage

Le château féerique

Bourgogne

Sur la route des grands crus classés de la côte de Beaune (meursault, pommard, volnay, auxey-duresses et autres), un sublime édifice situé à 546 m d’altitude surplombe la vallée depuis son éperon rocheux.
Le château féerique

La sublime cour du château entourée de 27 hectares de verdure.

Emblématique de la Bourgogne médiévale, le château de La Rochepot figure d’ailleurs parmi les monuments les plus visités de la région. “Il est en parfait état car il a été totalement restauré à la fin du XIXe siècle par l’architecte Charles Suisse avec l’aide du sculpteur dijonnais Xavier Schanosky. Un chantier colossal qui a duré vingt-cinq ans. Il offre aujourd’hui un décor remarquable inspiré des tapisseries mille fleurs du XVe siècle”, souligne- t-on chez Patrice Besse. Les bâtiments de ce château de style gothique s’articulent autour de la cour intérieure, verte de buis et fleurie, avec son puits ouvragé, copie conforme de celui que l’on peut admirer aux Hospices de Beaune. Au total, ce bien unique comporte plus d’une trentaine de pièces. Dans le corps du logis, on découvre notamment plusieurs salles emblématiques. Au rez-de-chaussée, la salle des garde, solennelle avec ses hallebardes, la cuisine imposante et son fourneau central, le salon et ses deux cheminées monumentales surmontées des armoiries des seigneurs du lieu, les murs peints couleur sable où les motifs d’origine végétale alternent avec le monogramme de la famille Carnot, un double “C” enserré d’une cordelette nouée. Aux étages : la chambre du seigneur avec ses motifs disposés en quinconce sur tous les murs, la chapelle haute, dotée d’une voûte peinte d’une hauteur exceptionnelle. Ou encore la chambre des enfants, entièrement ornée de motifs empruntés au répertoire décoratif médiéval bourguignon, et dont la cheminée est incorporée aux murs courbes de la tour. Cet exceptionnel château offre 1528 m2 habitables plus 661 m2 de dépendances (écuries, maison de gardiens dans une tour, communs). Cet ensemble idéal pour tout projet culturel ou touristique prend place dans un parc d’environ 27 hectares composé de bois, taillis, landes ou prés. Il se situe à seulement quinze minutes de Beaune, capitale des vins de Bourgogne, à une heure de Dijon et à 35 km du Creusot-Montchanin, à 1h 18 de Paris en TGV.

Prix de présentation : de 2 300 000 € à 5 000 000 €

© www.leuropevueduciel.com

Agent immobilier : Agence Patrice Besse – Paris, http://www.patrice-besse.com

À lire également

Édition n°147

Actuellement en kiosque